1- quelle durée ? > Chaque chantier est différent :

durée

Sa durée dépend de son envergure, de votre disponibilité et de votre niveau de bricolage. Un auto constructeur qui fait ses travaux pendant son temps libre y consacre en général ses week ends et ses soirées, soit l’équivalent de 3 jours par semaine, plus les vacances. Les impondérables sont inévitables : impératifs professionnels et familiaux, intempéries, livraisons retardées et imprévus en cours de chantier. Sans oublier les temps de repos, essentiels pour « lâcher » un peu.

2- le planning est une étape essentielle. il s’agit de prévoir, d’organiser et d’optimiser votre chantier:

évaluez le temps nécessaire pour chaque étape, en tenant compte des temps de séchage, des délais de commande et de livraison des matériaux, des délais d’intervention des concessionnaires… consignez ces éléments dans un tableau sous forme de calendrier, en y reportant vos besoins en trésorerie (quel montant à quelle date ?). Ne négligez pas le temps nécessaire pour faire des recherches, demander des conseils, échanger avec d’autres auto constructeurs : ce temps sera bien investi. L’idéal est de commencer le chantier avec les terrassements en avril ou mai, d’enchaîner avec le gros œuvre l’été, de faire les enduits en septembre et de réaliser les travaux intérieurs l’hiver et le printemps suivant.

3- la préparation du chantier :

préparation chantier

la réussite de votre projet commence par une bonne préparation du chantier et sa mise en sécurité. Consacrez y du temps.

a) les plans et les études à réaliser :

  • plans, coupes et façades d’exécution de la maison, ceux du permis de construire ne sont pas des plans de chantier.
  • plan et coupes des réseaux (avec altimétries, pentes…). Ils sont nécessaires pour mutualiser les tranchées, vérifier leurs croisements et déterminer les linéaires nécessaires.
  • plan des installations de chantier sur le terrain, situant les points de comptage et les tracés des réseaux définitifs et provisoires, la cabane de chantier, les aires de stockage (terre végétale, matériaux, déchets), les zones de stationnement, de manœuvre, de déchargement, de circulation d’engins (camions, tractopelles), etc. une bonne organisation des flux vous fera gagner beaucoup de temps. Vérifiez que l’aire de travail est suffisamment dégagée (arbres, lignes aériennes)…
  • étude de structure à faire réaliser pour la localisation et le dimensionnement des chaînages et des ferraillages (section, quantités, liaisons, enrobages).

b) les démarches à effectuer :

  • renseignez-vous sur les garanties prévues par votre responsabilité civile.
  • déposez à la mairie la déclaration d’ouverture de chantier (doc) en 3 exemplaires. elle peut conditionner le déblocage du crédit.
  • déclarez vos travaux de réseaux sur le télé-service reseaux etcanalisations. gouv.fr : c’est obligatoire. à l’issue de cette démarche, vous saurez si vous devez adresser un formulaire dt-dict (déclaration de travaux déclaration d’intention de commencement des travaux) à chaque concessionnaire de réseau. Attention à respecter les délais !
  • informez vous en mairie sur la qualité de l’eau distribuée, les horaires du ramassage des ordures, la nécessité ou non d’installer un paratonnerre…

Dans la boîte :

planifier un chantier de construction

Pensez à vous munir d’un appareil photo (et d’un pied) pour faire un reportage sur la construction de votre maison.

d) Sur le terrain :

planifier un chantier de construction

  • Procédez à l’état des lieux, à l’affichage du permis de construire et au piquetage du terrain.
  • Sécurisez le chantier avec une clôture et du panneautage : « Chantier interdit au public », « Port du casque obligatoire ». Vous êtes responsable des accidents sur votre chantier en cas de manquement à la sécurité et à la prévention.
  • Prévoyez un stock de gravier pour l’accès en camion si le terrain est difficile et meuble.
  • Installez une webcam (si cela est possible) pour surveiller votre chantier.
  • Réalisez les réseaux provisoires de chantier

(Eau, électricité, évacuations). Pendant les premières phases du chantier, la location d’un groupe électrogène peut s’avérer plus économique qu’un contrat d’abonnement.

Attention :

Ne négligez jamais votre sécurité. Pensez à vous protéger (casque, masque, gants, etc.), à vous accrocher, à vous équiper du matériel adéquat…

La cabane de chantier :

C’est une pièce maîtresse à prévoir dès le début du chantier, pour y aménager une zone de travail et y stocker votre matériel, une trousse de premier secours, un extincteur, une armoire vestiaire, vos effets personnels, les plans de votre projet (à afficher aux murs)…

Ce peut être un abri de jardin ou un bungalow en location par exemple. La pose d’une alarme peut être envisagée. Très utile : des W-C. chimiques portables, adaptables à tout endroit, sans raccord à l’électricité ni à l’eau courante.